Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 23:01

En voilà de la couleur! En voilà du peps!

Même Adam, mon petit récalcitrant aux expos, s'est laissé charmer!

Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise
Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise

Le beau Palazzo Grassi est un incontournable de Venise.

C'est la propriété de notre richissime compatriote passionné d'art contemporain, François Pinault.

Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise
Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise

Martial Raysse aussi est français.

Sculptures, dessins, films, c'est un artiste inclassable, qui aime la couleur et l'humour.

Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise
Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise

La femme en maillot de bain sur la plage, c'est marrant, je l'avais étudiée d'après une affiche, avec des petits élèves de CP.

Celle qui danse en brandissant une flèche, elle m'a tout de suite fait penser à Soso!

Quand je lui ai montré la photo, elle s'est reconnue "On dirait moi!"

Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise

Celle-là, elle me fait rigoler pour tout ce qu'elle dit de la condition féminine...Fais ta beauté, ok, mais n'oublie pas tes tâches ménagères!

Et voilà ma pref de pref, une petite sculpture:

Expo Martial Raysse au Palazzo Grassi à...Venise

Tiens, on pourrait la mettre à côté de la toute petite figurine de Giacometti, elles iraient bien ensemble!

Ce qui est super aussi au Palazzo Grassi, c'est la clim...une très bonne petite parenthèse dans la chaleur écrasante de Venise en été.

Mais ...Marie, tu es allée à Venise?...

La suite dans mon prochain post

Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 17:20
"Pourquoi être heureux quand on peut être normal" de Jeanette Winterson

Elle est anglaise, née à Manchester en 1959, elle a connu le succès outre-Manche dès les années 80 avec "Les oranges ne sont pas les seuls fruits".

"Pourquoi être heureux..." est son autobiographie d'enfant adoptée par une mère barjo à la morale religieuse délirante...

Ce n'est pas toujours limpide, limpide...Jeanette Winterson aime Toni Morrison et ça se voit...il faut reconstituer des puzzles, les messages, il faut aller les chercher!

Et c'est ça qui est super!

On se rassure, il y a aussi de longues séquences narratives, et même parfois assez marrantes.

Laissez tomber les fakirs coincés dans les placards et autre petite communiste qui ne souriait jamais...Passez à du lourd, du dense, du remue-méninges! Ouvrez un livre de Winterson!

Un petit extrait, of course:

"J'ai remarqué qu'agir sensément n'est une bonne idée que lorsque la décision est sans conséquence. Pour ce qui bouleverse l'existence, il faut prendre un risque.

Et voilà le choc-quand on prend le risque, que l'on fait ce qu'il faut faire, que l'on frôle la déraison et que l'on s'enfonce en territoire inconnu, que l'on abandonne loin derrière soi les odeurs familières et les lumières, à cet instant, ce n'est pas une grande joie ni une gigantesque énergie qui nous envahit.

Mais une profonde tristesse. Qui aggrave la situation.

C'est un temps de deuil. De perte. de peur. On se mitraille de questions. On touche la cible, on se blesse."

J'ai lu aussi "La passion", je l'ai même lu en premier, cet hiver, juste après avoir terminé les deux tomes de "Guerre et paix". Je sortais des guerres napoléoniennes et justement "La passion" est un genre de conte qui réunit un jeune soldat au service de Napoléon et une jolie vénitienne aux pieds...palmés! Un peu surréaliste et vraiment pas mal.

Repost 0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 16:55

J'ai aimé les enquêtes d'Alice Roy dans les 70'...

En 2014, j'aime "L'appel du coucou"!

"L'appel du coucou" de Robert Galbraith

"Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est retrouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée.Jusqu'au jour où l'avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike."

D'habitude, je n'aime pas trop les romans policiers. Mais là, quelque chose me ramène en enfance, dans l'univers des enquêtes d'Alice et de ses copines Beth et Marion!

En plus, il paraît qu'il y aura d'autres aventures du détective Strike et de sa gentille et jolie secrétaire Robin. Super!

Robert Galbraith...Mais qui est ce nouvel auteur??

C'est JK Rowling, la maman de Harry Potter! Elle a pris un pseudo!

Repost 0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 16:22

Tentation, étape 1:

J'ai remis le nez dans la collection de timbres de mon enfance...

Quand j'étais petite, en Algérie (au fil du temps, ce début de phrase est devenu pour moi un genre de refrain. Voir http://unblogpourmesfilles.over-blog.com/19-boulevard-victor-hugo-alger-algerie) , je collectionnais les timbres.

Il y a celui-là, que j 'ai toujours adoré:

La tentation d'Algérie...

Je l'ai agrandi, en photocopie couleur.

Cet "oiseau de paradis", c'est un motif de mon enfance!

Tentation, étape 2:

J'ai rencontré mon amie Marie V., au retour d'un de ses séjours à Alger...Ma mémoire est vive, des lieux, des noms...A ce point, c'est étonnant!

Nous avons parlé des ruines romaines de Tipasa qu'elle a visitées.

Quand j'étais petite, en Algérie, je m'y suis si souvent promenée en famille!

Alors, j'ai eu envie de relire "Noces à Tipasa" de Camus et j'ai acheté le livre.

J'en ai profité pour ressortir un vieil exemplaire de "L'étranger" qui a appartenu à Steph quand il était au lycée:

La tentation d'Algérie...

J'ai commencé par "L'étranger" et ça m'a laissée perplexe!

Mais quand j'ai lu "Noces" et "L'été", j'étais contente de moi...J'ai capté quelque chose de la pensée d'Albert Camus! J'ai compris son amour fou de la vie terrestre et du présent, son refus de croire en un Autre Monde meilleur:

"Comme le galet verni par les marées, j'étais poli par le vent, usé jusqu'à l'âme. J'étais un peu de cette force selon laquelle je flottais, puis beaucoup, puis elle enfin, confondant les battements de mon sang et les grands coups sonores de ce cœur partout présent de la nature."

Quand j'ai lu ces lignes, l'été battait son plein, il faisait beau et chaud, et même dans l'eau froide de la Manche, j'étais sûre d'avoir les mêmes sensations que Camus se baignant dans la Méditerranée.

Tentation, étape 3:

J'ai vu au cinéma "Né quelque part", le film avec Jamel Debouzze qui est sorti en juin.

La tentation d'Algérie...

C'est l'histoire émouvante d'un jeune français d'origine algérienne qui découvre le bled où est né son père. Le héros, c'est lui:

La tentation d'Algérie...

Tewffik Jallab

Il est vraiment beau!

Et le film m'a touchée au cœur!

Conclusion:

Malgré tous ces petits signes qui pourraient venir du destin, à la question d'Alain V.:

"Vous n'avez pas un projet de venir à Alger, Steph et toi?",

je réponds non.

J'ai bien réfléchi...c'est non.

Que m'apporterait un tel voyage?

En l'imaginant, je ressens déjà la nostalgie étreindre mon cœur...

Aïe, ça fait mal et je n'aime vraiment pas du tout ça!

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 10:23

C'est l'expo dont on parle dans les journaux, à la télé (j'ai même vu pour la première fois de ma vie une pub TV de l'expo!)...

Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris

Qui est Keith Haring?

C'est un peintre new-yorkais des 80', un pote de Jean-Michel Basquiat( voir http://unblogpourmesfilles.over-blog.com/j-en-sais-un-peu-plus-sur-jean-michel-basquiat) au destin incroyablement similaire: début dans la rue avant la gloire des galeries puis des musées, révolte, contestation, souffrance, mort prématurée du sida.

Depuis longtemps à la maison, on peut boire dans un verre collector que j'ai eu il y a des années chez Quick:

Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris

Quand Jeanne était encore toute petite, je lui avais acheté cet album de coloriage:

Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris

A la librairie du musée d'art moderne, j'ai acheté ce créakit édité par Vilac (fabrique de jouets pour enfants depuis 1911):

Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris

Nous avons visité l'expo en famille samedi dernier:

Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris
Expo Keith Haring au musée d'art moderne à Paris

Après ce rapide exposé, les filles, vous avez sans doute, comme moi avant la visite, la vision d'un artiste pop et joyeux, tout à fait à la portée des enfants (et il est vrai que Keith Haring a même réalisé des fresques pour une maternité et un service pédiatrique!)...

Détrompez-vous!

Keith Haring est l'incarnation de la tourmente, une grande partie des œuvres exposées est hyper-violente, porno, très choquante!

A mon avis, 100% déconseillée aux enfants!

Par chance, Adam n'a pas eu l'air de trop capter et n'a posé aucune question...

Je n'ai même pas acheté le catalogue de l'expo, c'est dire...!

Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 21:44
A la manière de...David Hamilton

A Rome, au restaurant...

La photo est prise avec mon BlackBerry.

J'adore le profil de ma fille n°3!

Au fait, David Hamilton, vous connaissez, les filles?

Grand photographe contemporain, maître du flou, décrié pour ses thèmes plutôt choquants...Il était super célèbre au début des 80'.

Quand j'étais au lycée, j'étais une super fan de tous ses clichés romantiques qu'on trouvait partout en cartes postales ou en posters, et j'avoue qu'ils me plaisent encore:

A la manière de...David HamiltonA la manière de...David Hamilton
A la manière de...David HamiltonA la manière de...David Hamilton
A la manière de...David HamiltonA la manière de...David Hamilton

Et bien sûr, pour voir les photos bien cadrées, il faut cliquer sur chacune d'elles!

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 11:34

Les filles, au mois de septembre, à Dinard, dans cette expo d'art contemporain, "Hope!" (Expo "Hope!" à Dinard ), dont je vous ai parlé plusieurs fois, j'ai été marquée par une vidéo:

 "Incarnation", d'un artiste nommé Bill Viola.

 

Lecture du catalogue de l'expo:

Bill Viola est une figure majeure de l'art vidéo, il "a contribué à la reconnaissance de cette pratique en tant que pratique artistique autonome".

Il "s'illustre depuis les années 90 avec des oeuvres vidéos spectaculaires, inspirées de différentes traditions spirituelles et proposant une méditation sur les cycles de la vie et de la mort."

 

"Incarnation" est une vidéo d'une durée de 8 minutes 55.

C'est d'abord un écran noir, puis plein de grisaille, où l'on distingue des silhouettes qui avancent vers nous.

Au cours de mes quatre grossesses, j'ai eu de nombreuses fois des capteurs placés sur le ventre pour surveiller la vie de mes bébés à l'aide d'un monitoring : j'entendais alors les battements de coeur, les mouvements, les bruits aquatiques produits par les petites vies en développement...Le son de la vidéo de Bill Viola m'a irrésistibement rappelé ces instants.

Les silhouettes se précisent, on distingue un homme et une femme, ils traversent un mur d'eau jusqu'alors invisible.

Incarnation,une vidéo de Bill Viola 

Ils sont là devant nous, nus et étonnés.

Ils nous regardent.

Comment ne pas penser à la naissance d'un bébé ?

Ils nous regardent et ils sont effrayés.

Surtout l'homme.

La femme a une expression de curiosité, on peut penser qu'elle voudrait rester. 

Mais l'homme lui tient la main et l'attire en sens inverse, ils retraversent le mur d'eau puis disparaissent progressivement, comme ils sont arrivés.

Incarnation, une vidéo de Bill Viola

Comment ne pas penser à notre mort ?

 

Cette vidéo émouvante, il est possible de la voir jusqu'au 3 mars, à la galerie Yvon Lambert, 108 rue Vieille-du-Temple, à Paris.

Elle fait partie d'une exposition qui est sûrement très belle, puisqu'elle s'appelle "L'Insoutenable Légèreté de l'être", en référence au livre de Milan Kundera.

 

Une partie de l'exposition est visible à New-York.

Pour ne pas avoir à faire le voyage, on peut cliquer sur le site de la galerie, yvon-lambert.com link il est possible d'y avoir un aperçu des oeuvres exposées à Paris, et à New-York.

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 10:30

Après avoir regardé "Un soir au musée" sur France 5, je sais maintenant que :

De Basquiat, j'aime par dessus tout les couleurs, l'écriture, les coloriages, les gribouillages... 

basquiat_1.gif et ce symbole de couronne qu'il utilise pour exprimer son admiration, son contentement, sa satisfaction.

basquiat_percapita_mini.jpg

Un de ses proches interviewé dans l'émission dit que si Basquiat était encore vivant, nul doute qu'il aurait réalisé un portrait d'Obama couronné.

Ce que j'aime moins, ce qui ne va pas trop avec mes choix de mère de famille indécrottablement optimiste, ce sont ses références obsessionnelles à la mort, ses visages effrayants ou figés comme des masques africains.

 

Dans l'émission, j'ai appris aussi que Basquiat est sorti quelques temps avec Madonna, à l'époque elle n'était pas connue du tout, elle n'avait que trois chansons, et elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à sa fille Lourdes.

Basquiat aurait eu 50 ans cette année, Obama les aura en 2011, Madonna a 53 ans... Une génération qui ne peut me laisser indifférente.

 

La semaine prochaine, "Un soir au musée" sera consacrée à un autre artiste contemporain qui me fait de l'effet et que j'ai découvert tout récemment : Murakami.(voir mon article du 16 septembre: Expo Murakami à Versailles )

 

Et pour terminer, vous savez que j'aime mettre à jour ma petite ardoise à l'entrée de la maison...

22-octobre.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Un blog pour mes filles
  •  Un blog pour mes filles
  • : Mon bloc-notes lifestyle de Maman, Meggie (aka mamie), décoratrice (atelier Augusta et Moi), housewife.
  • Contact

Recherche