Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 18:35

Evènement littéraire venu du nord en 2011, "Rosa Candida" vient de paraître en poche.

Je l'ai acheté, je l'ai lu, je l'ai aimé.

 

C'est l'histoire d'un jeune homme, un jeune islandais de 22 ans, dévasté par la mort accidentelle de sa mère adorée.

Il partageait avec elle la passion de leur jardin et de leur serre de roses.

Déboussolé par son absence, il part de la maison familiale pour l'étranger, un pays...jamais nommé, lointain en tout cas, et où le climat est doux. Il y est embauché comme jardinier dans la roseraie d'un monastère.

 

Ce qui fait autre chose de lui qu'un grand fils à sa maman, c'est qu'il a une petite fille, née d'une aventure d'une demi-nuit avec une étudiante de son âge.

Une petite fille qu'il n'élève pas, mais dont il ne se détourne pas non plus. 

Une petite fille de quelques mois seulement, angélique et radieuse.

Une petite fille prénommée Flora Sol, née...le 7 août.

 

Le 7 août, le 7 août, le 7 août...date solaire et magnétique, date favorable à la naissance de personnes radieuses, dans l'histoire de "Rosa Candida" comme dans ma vraie vie à moi.

 

"Rosa Candida" est... un conte islandais.

Il était une fois, en Islande, un jeune homme pour qui la date du 7 août était d'une grande importance, à plusieurs titres...

 

Pour au moins une de vous, les filles, lire ce livre est donc essentiel !

 

Le petit extrait choisi , le voici, le voilà :

 

-Dé-o, dit la petite bien distinctement en se dressant sur ses jambes entre mes bras.

-Oui, on ira à l'église tout à l'heure.

-Pourquoi dis-tu cela ? demande la maman en nous regardant curieusement l'un après l'autre.

-C'est une sorte de latin, ça veut dire Dieu, dis-je en guise d'explication. Notre fille parle la langue romane", ajouté-je sur une note plus légère; elle a neuf mois et demi et parle déjà deux langues.

Nous rions tous les deux. Je suis content.

"Es-tu en train de lui apprendre le latin ?"

Je dis à Anna que nous allons à l'église pour contempler un vieux tableau représentant l'enfant Jésus, qui ressemble à sa fille.

"Et puis, c'est vrai qu'il n'y a pas trente-six choses à faire pendant la journée."

Ma fille suit bien ce qui se passe, elle veut montrer à sa mère qu'elle s'est appropriée d'autres choses à l'église et elle lève trois doigts comme l'enfant du tableau. Elle porte un corsage bleu ciel à manches trois-quarts qui révèle les fossettes de ses coudes. Puis elle trace une croix assez distincte. Je regarde Anna du coin de l'oeil; j'ignore comment elle prend la petite cabotine. Nous sommes quelquefois tombés en pleine messe, où Frère Thomas officiait, mais c'est tout récemment que la petite s'est mise à imiter les gestes du prêtre et à faire des signes de croix à tour de bras.

"Qu'est-ce qu'elle est en train de faire? demande la maman.

-C'est de l'expression corporelle, dis-je. Elle imite ce qu'elle voit."

Anna rit et je suis soulagé. Elle a l'air moins soucieuse que bien des fois auparavant. Notre fille rit aussi. Nous rions tous les trois, en famille.

"Sacré garçon", dit alors Anna.

Je trouve que les femmes sont imprévisibles. Je croyais que maman était la seule à pouvoir dire quelque chose comme ça.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michèle 19/04/2012 13:42

Je viens de terminer ce livre et j' ai beaucoup aimé.pendant la lecture j' ai pensé à trois personnes Sébastien pour ce personnage un peu globe trotter,à Céleste et sa passion des jardins et
beaucoup à Jeanne;dans le petite fille extra je voyais Jeanne bébé.Voila comment la lecture nous évade dans nos souvenirs Merci Marie

Marie 20/04/2012 09:46



Je ne suis pas étonnée!



michèle 12/03/2012 13:27

J' ai pris note et je pense que je vais acheter ce roman,je te dirai ce que j' en pense Ces derniers mois j' ai lu quelques auteurs de polar Islandais et j' aime bien découvrir ce pays à travers
ses auteurs

Marie 12/03/2012 18:48



Tu verras, même si l'histoire ne se déroule qu"en partie en Islande, on ressent bien l'état d'esprit des Islandais, tranquilles, sereins et philosophes dans les épreuves. Tu identifieras
forcément le jeune homme à un de tes fils. Bonne lecture, Michèle.


 



Présentation

  • : Un blog pour mes filles
  •  Un blog pour mes filles
  • : Mon bloc-notes lifestyle de Maman, Meggie (aka mamie), décoratrice (atelier Augusta et Moi), housewife.
  • Contact

Recherche